BléAvec la « sécheresse du siècle » que vit la Russie en ce moment, y’en a qui mettent le feu en dehors des forets. La Russie étant le troisième pays exportateur de blé (mais avec seulement 8% de la production mondiale !), les spéculateurs font un pari ; avec la sécheresse et les incendies, les exportations du pays pourraient chuter de 50% par rapport à l’an dernier, la demande sur le marché mondial sera alors accrue, et une augmentation des prix ne sera que la bienvenue…

Ce que, de l’autre coté, les followers ne savent pas, c’est que la production américaine cette année est particulièrement abondante, et qu’en dépit de cela le monde dispose d’une réserve de blé de quoi tenir au moins 6 mois sans ravitaillement. Alors les gens continuent à mettre leur argent dans le blé même si les prix sont en hausse, en pensant que ça va encore flamber et qu’ils y gagneront à la vente.

Les traders ont encore une fois gagné la partie…